Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 avril 2011 1 04 /04 /avril /2011 02:07

plumes

 

 

Ma plume et moi, une longue histoire…

 

 

C’est sur ce nuage pâle que nous nous sommes retrouvées ce soir, ma plume et moi. Elle semblait fébrile et indécise, mise en lumière par ce halo qui perçait ma baie vitrée, ne sachant où aller. Instable et indécise, je lui proposai alors un itinéraire de mots enchantés mais c’était sans compter sur sa fragilité d’un soir. Elle paraissait chagrinée. Mais comment pourrait-elle se confesser ou se laisser aller aux confidences ? C’était bien ma peine !

Elle ne voulait rien entendre, murer dans son silence, je voyais bien qu’elle reflétait les électrons libres de mes pensées agitées. Elle griffonnait et voletait, jouait avec moi. Ne sachant plus où la trouver, je me décidais alors de la surprendre en plein vol. Mais ce face à face semblait si imprévisible et n’aboutissait à rien.

Nous avions signé jadis un contrat bien précis. Elle ne devait en aucun cas me déstabiliser comme je ne devais pas troubler son repos. Reflet de moi-même, elle avait cette manie quelquefois d’anticiper ou d’explorer d’anciens songes que j’espérais à jamais enfouis.

Cependant, son soutien indétrônable m’a toujours réconforté. Et c’était  à mon tour désormais de la soutenir, elle qui semblait si tourmentée. ..

Bon je pense que je vais vous laisser, la voici qui se rapproche lentement, elle est fin prête à me dévoiler quelques secrets …

© Almaya, le 04/04/11

 

Repost 0
29 mars 2011 2 29 /03 /mars /2011 20:41

capkx7fc-tigresse004.jpg

 

Action de Grâce

Nous rendons grâce à notre mère, la terre,
qui nous soutient.
Nous rendons grâce aux rivières et aux ruisseaux,
qui nous fournissent de l'eau.
Nous rendons grâce à toutes les herbes,
qui fournissent des médicaments pour la guérison de nos maladies.
Nous rendons grâce à la lune et les étoiles,
qui nous ont donné leur lumière quand le soleil a disparu.
Nous rendons grâce au soleil,
qui s'est penché sur la terre d'un œil bienfaisant.
Enfin, nous rendons grâce au Grand Esprit,
en qui s'incarne toute bonté,
et qui dirige toutes choses pour le bien de ses enfants.

Prière iroquoise

 

 

Repost 0
28 mars 2011 1 28 /03 /mars /2011 19:12

 

 indienne loup david Penfound Liberty dream

 

 

De David Penfound

 

Le joli mois de mai.

 

Quand la Lune croissante vêtira son blanc manteau

Elle te sourira et luira dans son doux miroir

Ton reflet rejoindra le sien bientôt

Et apaisée, tu trouveras la sérénité

Dans ce lac de Brocéliande, où naîtra cette tendre amitié. 

 

Forêt enchanteresse, où les mésanges valsent

Chevauchant biches et cerfs, les bruyères du bois

Les muguets timides, gardent jalousement leurs clochettes

Avant de s’élancer pour le joli moi de mai.

 

© Almaya, le 27/03/2011

Merci à Cathy qui m'a inspiré ce poème

 

Repost 0
27 mars 2011 7 27 /03 /mars /2011 11:24

 xtmbm23a louve 17

 

De Lee Bogle

 

J’irai te chercher au-delà des vastes prairies qui recouvrent ma vallée.

J’irais te retrouver survolant nos bisons qui paissent sur nos monts parsemés.

Et loin de nos horizons, de nos mémoires, de nos nations,

J’appellerai à cœur et à cri ton nom.

 

Je le ferai croître au-delà de nos frontières,

 Laissant derrière lui une traîne de poussière d’étoiles,

Avant de retrouver ton chemin sacré,

Celui de nos Pléiades, Territoire originel de nos Ancêtres.

 

Le souffle du vent balaiera tout sur la piste de nos souffrances

Les marées chasseront nos tourments passées

Et la Lune veillera sur nos descendants

 

Il n’est plus temps de courir après des chimères

Mes moulins ne sont plus que Mirages

Mais je sais que non loin, derrière cette Terre refuge

J’irai bientôt boire de ton eau, dans l’oasis de nos retrouvailles.

 

Je gravirai des tempêtes,

Des éclats d’amour à en perdre la tête,

Et me relèverai fier et digne près de toi

Sans mon cœur solitaire,

Rempli d’espérance,

Retrouvant mon chemin,

Orphelin que j’étais,

 Loin de toi.

 

© Almaya, le 26/03/2011

Merci à Timilo qui m'a inspiré ce poème. 

 

Repost 0
26 mars 2011 6 26 /03 /mars /2011 13:55

 Les Dix Commandements indiens

420026080095uu2-gif.gif

amerindiens33Traiter avec respect la Terre et tous ses habitants


amerindiens33Restez à proximité du Grand-Esprit


amerindiens33Afficher un grand respect pour vos semblables


amerindiens33Travailler ensemble pour le bénéfice de toute l'humanité


amerindiens33Fournir une assistance et la gentillesse partout pour aider ses semblables


amerindiens33Faites ce que vous savez être juste


amerindiens33Prenez soin du bien-être de l'esprit et du corps


amerindiens33Consacrer une part de vos efforts pour le plus grand bien de tous


amerindiens33Soyez sincère et honnête en tout temps


amerindiens33Assumer l'entière responsabilité de vos actes




420026080095uu2-gif

Repost 0
24 mars 2011 4 24 /03 /mars /2011 22:33

 

dl593ulf pour le plaisir 62

Bénédiction prière Cherokee

Que les vents chauds du ciel
Soufflent doucement sur votre maison.
Que le Grand Esprit
Bénisse tous ceux qui y sont entrés.
Que vos Mocassins
vous emportent heureux sur le chemin de la Vie
et que l’Arc-en-ciel
puisse toujours toucher votre épaule.

 

Repost 0
23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 21:19

8ba5d2fa

 

L’envol des perséides

 

J’ai senti bien des fois

La douce fraîcheur de la rosée,

Petites gouttes nacrées

Eperdues parsemées

Sur mes joues, déposées

Subtilement embaumées.

 

Etendue sur le lit de la vaste prairie,

J’hume alors les senteurs de ses fleurs sauvages.

Ensorcelée par les rafales de ce vent délicieux,

Je contemple la valse du pollen de printemps.

 

Où sont donc mes tourments et mes peurs ?

Mes ressentiments ?

Je ne vois qu’enthousiasme, espérance

Et exaltation .

 

Sur ce tapis verdoyant où je me suis installée,

Me voilà embrasée par les lueurs orangées

Qui se dessinent sur mon corps

Désormais étoilé.

 

Emue et émerveillée par cette tendre idylle,

Je profite de cet instant éphémère et divin

Avant de m’envoler sous forme de perséides.

 

© Almaya, le 20/03/11

 

Repost 0
22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 00:12

 

asiatique-couleur et-blanc-15b5d9c

 

Pour le défi 51 «  Amour inter-cosmique » pour les croqueurs de mots.

 

Adieu mon amour !

 

Ces quelques mots pour te crier ma douleur

Celle de ton absence qui m’assaille

Pourquoi m’as-tu donc laissé ici seule et démunie ?

M’imposant cette dure réalité !

 

Lorsque j’aurais déversé et inondé chaque partie de mon âme

Lorsque je n’attendrai plus que ton ombre au clair de lune

Alors le ciel aura beau me tourmenter

Je ne cesserai d’entendre tes doux mots tendrement choisis sur la portée des notes fleuries

Et tes phrases ininterrompues en points de suspension…

 

Comment puis-je continuer ce sentier de vie, maintenant que je suis orpheline?

Pourquoi me lever dès l’aube et subir ton absence qui me dévore?

Je ne suis que cendre au milieu de cet abîme

Un morceau de charbon invité dans le bois des disparus.

 

Je relis encore et toujours ta dernière lettre secrète et délicate parsemée de senteurs innombrables

 Si seulement nous avions pu nous retrouver, tel qu’il était écrit avant que la vague ne t’emporte

Nous devions être alors à nouveau réunis tandis que fleurissaient nos désirs étoilés

 

Je ne sais si la barque qui mène vers l’autre rive viendra me chercher bientôt

Mais sache que quoiqu’il arrive sous ce croissant de lune qui nous épie

Mon dernier souffle sera pour toi, mon tendre Akihiro.

 

En hommage à tous les disparus et leur proche au pays du soleil levant.

 

© Almaya Le 22/03/11

 

Repost 0
20 mars 2011 7 20 /03 /mars /2011 16:44

Emilybronte.jpg

 

Voici le poème 5 des Cahiers de poèmes d' Emily Brontë, plus connue pour la rédaction de son roman: Les Hauts de Hurlevent

Pur à présent décline le soir d'été
Autour de ma maison, en splendeur adoucie
Le ciel sur son front sacré ne porte pas
Un seul nuage de mélancolie -

La vieille tour, enchâssée dans la lueur d'or,
Contemple d'en haut le soleil qui descend -
Si doucement le soir se fond dans la nuit
Qu'on peut à peine dire le jour fini -

Et c'est justement l'heure joyeuse
Où nous avions coutume de nous échapper
De secouer la tyrannie du labeur
Pour aller avec entrain jouer dehors -

Alors pourquoi tout est-il si triste et seul?
Nul pas allègre dans l'escalier -
Nul rire, nul accent pour donner cœur
Mais partout un silence sans voix.

J'ai tourné sans fin dans notre jardin
Et il me semblait qu'à chaque tour
Des pas allaient et venaient à ma rencontre
Et des mots portés par les souffles

En vain - ils ne viendront pas aujourd'hui
Et le rayon du matin poindra aussi morne
Dites: sont-ils perdus à jamais, nos éclairs
De soleil dans les brumes du souci?

Mais non, l'Espoir réprobateur assure
Qu'il est doux de pleurer les joies enfuies
Quand chaque orage voilant leur lumière
Prépare un plus divin retour.

30 août 1839.

 

Repost 0
11 mars 2011 5 11 /03 /mars /2011 00:48

FEMME-FEE-NUAGE.jpg

 

 

Dans le cadre des jeudis des Croqueurs de mots...

***La belle dame sans merci***
de John Keats (1795-1821)
Traduction de Paul Gallimard


Ah! qui peut te faire souffrir, chevalier en armes
Errant pâle et solitaire !
Les joncs sont desséchés au bord du lac,
Aucun oiseau n'y chante.

Ah! qui peut te faire souffrir, chevalier en armes
Si farouche et si malheureux?
Le grenier de l'écureuil est rempli,
Et la moisson est rentrée.

Je vois un lis sur ton front
Avec la moiteur de l'agonie et la rosée de la fièvre ;
Et sur la joue une rose qui se flétrit
Et se fane de même rapidement -

J'ai rencontré une dame, dans les prés,
D'une grande beauté - la fille d'une fée ; -
Ses cheveux étaient longs, ses pieds légers
Et ses yeux sauvages.

Je tressai une guirlande pour sa tête,
Puis des bracelets et une ceinture qui embaumait ;
Elle me regardait comme si elle m'aimait
Et poussa un doux gémissement.

Je l'assis sur mon coursier paisible
Et ne vis rien d'autre tout le long du jour ;
Car elle se penchait de côté et chantait
Une chanson de fée.

Elle trouva pour moi des racines d'un goût exquis,
Du miel sauvage et la manne de la rosée ;
Et sûrement en langage étrange elle me dit :
Je t'aime véritablement.

Elle m'entraîna dans sa grotte d'elfe ;
Là, me contemplant, elle poussa un profond soupir :
Là, je fermai ses yeux sauvages et éperdus
De quatre baisers.

Et là, en me berçant, elle m'endormit
Et là, je rêvai, ah ! Malheur véritable !
Le dernier rêve que j'aie jamais rêvé,
Sur le flanc de la froide colline.

Je vis des rois pâles et des princes aussi,
De pâles guerriers - tous avaient la pâleur de la mort,
Et criaient : "La Belle Dame Sans Merci
Te tient en servage !"

Je vis leurs lèvres affamées, dans les ténèbres,
Grandes ouvertes pour me donner cet horrible avertissement ;
Et je m'éveillai et me retrouvai ici,
Sur le flanc de la froide colline.

Et voilà pourquoi je reste ici
Errant pâle et solitaire :
Bien que les joncs soient desséchés au bord du lac,
Et qu'aucun oiseau ne chante.

Repost 0

Présentation

  • : L'imaginarium d'Almaya
  • L'imaginarium d'Almaya
  • : Venez dans mon tipi, découvrir au fil des jours mes mots étoilés, mon anthologie, mes créations poétiques,mes illustrations, mes coups de cœur culturels, la sagesse amérindienne et le coin des petits poètes. Je vous invite au partage.
  • Contact

bienvenue 013 

Recherche

indian

indiennes-bisons

Mes communautés


J'ai ouvert trois communautés: 

 

ninrpwq4 louve 17 

Poésie-thérapie

  

 

 

zz0ti1rp

  

Poésie pour enfant    

   

1kjfydle-189b292 Sagesse et spiritualité amérindienne


 

RESPECT DU DROIT D'AUTEUR

Copyright (c)
Tous les contenus présents sur ce blog sont couverts par le droit d'auteur.
En vertu de l'article L.122 du code de la propriété intellectuelle, toute représentation ou reproduction partielle ou intégrale des textes, des photographies et des illustrations sans accord de l'auteur sont interdits.

Exceptées mes photographies ou illustrations, j'utilise des photographies gratuites et libres de droit. Ainsi l'auteur, le titre et le site sur lequel apparaît l'image sont mentionnés.
  

 cf52dcca

Les illustrations sont principalement issues d'artistes amérindiens dont vous trouverez leurs oeuvres sur leur site respectif:

http://www.davidpenfound.com/

http://www.detha-watson.com/

http://www.leebogle.com/

 Pour les autres, leur nom apparaît sur l'image.

 


Merci  de votre visite.

N’hésitez pas à me laisser un commentaire ou un message si vous souhaitez partager avec moi vos coups de coeur.

Almaya

indienne11 louve lise