Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 décembre 2010 1 20 /12 /décembre /2010 21:19

j0xo9fds.jpg

 

 

A Kiona, ma colline dorée

 

Lorsque mon cœur trouvera un abri

Sous la hutte de pierres sacrées

Je m’en irais marcher au clair de lune

Loin de mes tourments passés

 

Rejoignant le pont des soupirs aux milles étoiles fleuries

Je trouverais alors entre ces quelques gouttes de pluie

De quoi m’enivrer sous la source autrefois tarie

Je cueillerais ainsi les roses de l’aube à peine écloses

Pour embaumer mes vieux jours d’un sentiment nouveau

 

La fine larme timide qui glisse sur ma joue

Se dispersera sur cette terre de vie pour l’abreuver

Le chagrin laissera place à l’instinct de survie, 

Aux choix de toutes destinées

 

Wakan Tanka pour me guider et l’aigle, son messager

M’accompagneront  sur la plus haute colline

Trouver ce souffle de vie, sentir ce battement de cœur

En symbiose avec le mien

 

© Almaya le 20/12/10

 

 

Repost 0
8 décembre 2010 3 08 /12 /décembre /2010 15:53
Repost 0
1 décembre 2010 3 01 /12 /décembre /2010 21:37

 491px-John_Keats_by_William_Hilton.jpg

 

 

Sommeil, ô suave embaumeur de la minuit muette,
     Toi qui enfermes de tes doigts délicats et bénins
     Nos yeux amoureux de l’obscur, dans leur calme retraite
     Loin du grand jour, enveloppés dans un oubli divin,
     O Sommeil des plus doux !, si tel est ta volonté, clos,
     Au milieu de cet hymne tien, mes yeux qui te réclament,
     Ou attends que l’amen soit dit, avant que tes pavots
     Ne versent sur mon lit l’apaisement de leur dictame.

John Keats, Sur l'Aile du phénix
     Collection Romantique, édition José Corti.

 

Repost 0
18 novembre 2010 4 18 /11 /novembre /2010 21:19

iymqq1kd.gif

 

Le Petit Chat

C'est un petit chat noir effronté comme un page,
Je le laisse jouer sur ma table souvent.
Quelquefois il s'assied sans faire de tapage,
On dirait un joli presse-papier vivant.

Rien en lui, pas un poil de son velours ne bouge ;
Longtemps, il reste là, noir sur un feuillet blanc,
A ces minets tirant leur langue de drap rouge,
Qu'on fait pour essuyer les plumes, ressemblant.

Quand il s'amuse, il est extrêmement comique,
Pataud et gracieux, tel un ourson drôlet.
Souvent je m'accroupis pour suivre sa mimique
Quand on met devant lui la soucoupe de lait.

Tout d'abord de son nez délicat il le flaire,
La frôle, puis, à coups de langue très petits,
Il le happe ; et dès lors il est à son affaire
Et l’on entend, pendant qu'il boit, un clapotis.

Il boit, bougeant la queue et sans faire une pause,
Et ne relève enfin son joli museau plat
Que lorsqu'il a passé sa langue rêche et rose
Partout, bien proprement débarbouillé le plat.

Alors il se pourlèche un moment les moustaches,
Avec l'air étonné d'avoir déjà fini.
Et comme il s'aperçoit qu'il s'est fait quelques taches,
Il se lisse à nouveau, lustre son poil terni.

Ses yeux jaunes et bleus sont comme deux agates ;
Il les ferme à demi, parfois, en reniflant,
Se renverse, ayant pris son museau dans ses pattes,
Avec des airs de tigre étendu sur le flanc.

Edmond ROSTAND   (1868-1918)

 

Repost 0
17 novembre 2010 3 17 /11 /novembre /2010 21:32

scintillement-etoile-720px.jpg

 

L’Amazone et Alcor

 

Je l’ai entrevue au crépuscule sur ses ailes veloutées

Cavalière aux yeux troublés, en Amazone passionnée

Vous dire qu’elle n’est plus dans ce monde amarrée

C’est un peu oublié que l’oiseau bleu s’en est allé

 

Et  si la brise telle une traîne, la suit partout sous les étoiles

C’est  pour  qu’Alcor sur sa monture, veille sur son cœur tout en amour

Alors  toutes  les lucioles de ce coin de ciel viendront fêter ce doux moment

Et les petites révélations trouveront écho au gré du vent.

 

© Almaya, le 17/11/10

 

Repost 0
16 novembre 2010 2 16 /11 /novembre /2010 23:54

 

gtolp3xp louve 17

 

Le chalutier solitaire et la petite barque

 

Elles sont longues ces années de partage, d’intensité

De longues heures d’écoute et de chemins croisés

Si là-haut, sans soucis  tes proches étoiles scintillent

C’est parce qu’avec grande fierté

Ils voient tout ce que tu accomplis.

 

Un soleil lumineux aux rayons enchanteurs

Sème de petits  pétales de bonheur

Enivrant de chaleur et  de réconfort

Les grands et petits satellites y trouveront orbites.

 

Malgré la houle qui rend la traversée périlleuse

La proue droite et solide, défiant toute marée

Affronte avec  humilité et grandeur les éléments de la destinée.

De petits bateaux amarrés accompagnent  le grand chalutier

Tout au long de son trajet, non sans grande fierté.

 

Si le cœur se fait trop lourd,

Et que la pluie des larmes t’inonde

Je me ferais brise lame

Pour chasser toutes déferlantes

Défiant alors  tempête et dépressions

Avant que naisse un jour nouveau.

 

Ta petite barque.

 

© Almaya

 

Repost 0
14 novembre 2010 7 14 /11 /novembre /2010 18:43
Repost 0
11 novembre 2010 4 11 /11 /novembre /2010 21:39

Hammond-Emma11-httpcommons.wikimedia.orgwikiFileHammond-Emm.jpg

 

Je vous écris du bout du monde.

Ici tout n’est qu’absence. Chaque pétale, chaque clapotis ou onde me rappellent à vous.

Ces gouttelettes  de pluie qui caressent mon visage, l’embrun de l’océan et ces couleurs chaudes du crépuscule qui se mirent dans cette étendue marine ne sont que vos messagers et  chaque seconde me semble être une éternité.

Seule l’écriture diminue la distance entre vous et moi, et m’aide à retrouver ce souffle qui me fait défaut depuis déjà trois jours. Chacun de mes soupirs accompagne de chaleureux souvenirs qui  ne me quittent plus à présent. Le rythme du battement de mon cœur s’est accordé au vôtre dans une parfaite harmonie et compose ainsi sa plus belle mélodie.

Vos doux mots m’accompagnent et dansent avec les miens jusqu’à l’obtention d’une  délicieuse synchronie.

Nous devons faire face chacun, à nos obligations et je ne sais que trop le tourment qui vous anime depuis l’effroyable incident qui s’est produit récemment. Je ne doute pas des sentiments qui vous animent à mon égard, et je serais fort aise que vous puissiez me retrouver lorsque votre disponibilité vous le permettra.

Je vous laisse l’adresse du manoir où nous séjournons ma sœur, mon beau frère et moi.

Dans l’attente de vos nouvelles, je m’en remets à votre discrétion. Les convenances étant ce qu’elles sont, je souhaite seulement que votre père ainsi que le mien accepte notre union.

Affectueusement

Jane

 

Lettre du XVIIIe siècle retrouvée dans une bouteille à la mer.

 

(c) Almaya, le 11/11/2010

 

Repost 0
6 novembre 2010 6 06 /11 /novembre /2010 22:22

 Birds in action - a tire d'aile. Patrick mayon flickr

 

 

...Ses doux mots volettent et se déposent délicatement sur ma joue, tandis que je soupire la tête posée sur le moelleux de son oreiller, profitant de cet instant précieux. Bercée par le flot délicat de son doux parfum, je savoure sa présence éphémère avant de disparaître à jamais...

© Almaya

 

Repost 0
4 novembre 2010 4 04 /11 /novembre /2010 21:39

 

dl593ulf pour le plaisir 62

 

Oh Grand Esprit, dont j'entends la voix dans les vents et dont le souffle donne vie à toutes choses, écoute moi. Je viens vers toi
Comme l'un de tes nombreux enfants ;
Je suis faible... Je suis petit...
J'ai besoin de ta sagesse et de ta force
Laisse moi marcher dans la beauté,
et fais que mes yeux aperçoivent toujours les rouges et pourpres couchers du soleil.
Fais que mes mains respectent les choses que tu as créées, et rends mes oreilles fines pour qu'elles puissent entendre ta voix.
Fais moi sage, de sorte que je puisse comprendre ce que tu as enseigné à mon peuple et les leçons que tu as cachées dans chaque feuille et chaque rocher.
Je te demande force et sagesse, non pour être supérieur à mes frères, mais afin d'être capable de combattre mon plus grand ennemi moi-même.
Fais que je sois toujours prêt à me présenter devant toi
avec des mains propres et un regard droit.
Ainsi lorsque ma vie s'éteindra
comme s'éteint un coucher de soleil,
mon esprit pourra venir à toi sans honte.

Repost 0

Présentation

  • : L'imaginarium d'Almaya
  • L'imaginarium d'Almaya
  • : Venez dans mon tipi, découvrir au fil des jours mes mots étoilés, mon anthologie, mes créations poétiques,mes illustrations, mes coups de cœur culturels, la sagesse amérindienne et le coin des petits poètes. Je vous invite au partage.
  • Contact

bienvenue 013 

Recherche

indian

indiennes-bisons

Mes communautés


J'ai ouvert trois communautés: 

 

ninrpwq4 louve 17 

Poésie-thérapie

  

 

 

zz0ti1rp

  

Poésie pour enfant    

   

1kjfydle-189b292 Sagesse et spiritualité amérindienne


 

RESPECT DU DROIT D'AUTEUR

Copyright (c)
Tous les contenus présents sur ce blog sont couverts par le droit d'auteur.
En vertu de l'article L.122 du code de la propriété intellectuelle, toute représentation ou reproduction partielle ou intégrale des textes, des photographies et des illustrations sans accord de l'auteur sont interdits.

Exceptées mes photographies ou illustrations, j'utilise des photographies gratuites et libres de droit. Ainsi l'auteur, le titre et le site sur lequel apparaît l'image sont mentionnés.
  

 cf52dcca

Les illustrations sont principalement issues d'artistes amérindiens dont vous trouverez leurs oeuvres sur leur site respectif:

http://www.davidpenfound.com/

http://www.detha-watson.com/

http://www.leebogle.com/

 Pour les autres, leur nom apparaît sur l'image.

 


Merci  de votre visite.

N’hésitez pas à me laisser un commentaire ou un message si vous souhaitez partager avec moi vos coups de coeur.

Almaya

indienne11 louve lise